Jessica Rizk et Amy Kaufman – Nouveau coup d’œil sur la recherche : À quoi ressemble un apprentissage de qualité en ligne?

Les membres du corps professoral et du personnel des établissements postsecondaires de l’Ontario ont fait preuve de diligence et dévouement herculéens lorsqu’en mars dernier, ils ont fait la transition de leurs cours en personne à des cours en ligne et à distance en seulement quelques jours. Malgré un effort collectif impressionnant, l’apprentissage virtuel dont ont fait l’expérience de nombreux étudiants ne correspondait pas au meilleur scénario d’apprentissage en ligne, qui idéalement, est solidement planifié, intentionnel, universellement conçu et animé de façon experte. Toutefois, la pandémie de COVID-19 nous permet peut-être de tirer d’importantes leçons et d’améliorer grandement l’apprentissage en ligne en suivant une certaine formation, en disposant de ressources adéquates et en étant attentifs.

Lorsque l’enseignement en ligne se fait bien, c’est-à-dire lorsqu’il est centré sur les étudiants et repose sur une saine pédagogie, l’apprentissage est comparable à l’enseignement en personne. Il s’agit là d’une bonne nouvelle, étant donné que de nombreux établissements d’enseignement postsecondaire canadiens prévoient que la majorité de l’enseignement continuera de se faire en ligne à l’automne.

Pour aider les établissements d’enseignement à planifier l’année universitaire à venir, nous avons réexaminé la recherche pour nous rappeler exactement ce que nous voulons dire lorsque nous parlons d’un excellent apprentissage en ligne. Nous vous transmettons ici une série de principes et de pratiques exemplaires de haut niveau pour enrichir l’enseignement et l’apprentissage en ligne au niveau postsecondaire.

Un enseignement mettant l’accent sur la pédagogie

Un enseignement de qualité en ligne accorde la priorité à la pédagogie. Quels sont les résultats ou objectifs d’apprentissage de chaque leçon, et quels outils peuvent aider à les atteindre? Étant donné le grand nombre d’outils numériques disponibles (p. ex., Zoom, Teams, Blackboards), il est important de ne pas se laisser distraire par le support utilisé et de ne pas oublier le rôle de l’enseignement intentionnel au moment de choisir une plateforme. La technologie n’est qu’un outil; l’utilisation qu’en font les enseignants est ce qui compte vraiment du point de vue des résultats obtenus par les étudiants.

Un enseignement interactif et engageant

De bons cours en ligne offrent aux étudiants de multiples façons d’interagir et de participer. Les possibilités de participation sont particulièrement importantes pour les étudiants qui se trouvent dans différents lieux et fuseaux horaires. Les outils et les approches peuvent et doivent être différents pour chaque cours. L’utilisation de fonctions de clavardage, la création de réunions virtuelles auxquelles on peut se joindre n’importe quand ou même l’utilisation d’outils asynchrones comme Padlet pour bâtir une communauté des apprenants à distance offrent aux étudiants différents points d’accès pour participer. Créer des occasions où les étudiants et les chargés de cours peuvent apprendre les uns des autres offre la possibilité d’accroître l’intérêt des étudiants pour la matière du cours.

Un enseignement centré sur les étudiants

Habiliter les étudiants et leur offrir de la souplesse, différents types d’interactions et diverses options leur permettant de montrer la progression de leur apprentissage sont essentiels à l’apprentissage de qualité en ligne. Permettre aux étudiants d’avoir certains choix tout au long du cours — par exemple, offrir de multiples formes d’évaluation (p. ex. examens à domicile, dissertations finales, présentations vidéo) — peut vraiment transformer un bon cours en un excellent cours. Un bon apprentissage en ligne offre également de multiples points de contrôle pour voir comment progressent les étudiants et pour apporter les ajustements nécessaires visant à répondre à leurs besoins.

Un enseignement accessible

Une bonne formation en ligne repose sur le principe selon lequel les étudiants ont des forces, des capacités et des besoins différents en matière d’apprentissage en ligne. L’apprentissage en ligne peut être particulièrement difficile pour les étudiants qui ont des handicaps ou d’autres besoins d’apprentissage. Lorsque les concepteurs et les enseignants utilisent une méthode de conception universelle et sont conscients à tout moment des questions d’accessibilité, ils créent un espace d’apprentissage plus inclusif pour les étudiants. Aujourd’hui, c’est plus important que jamais, car l’apprentissage se fait à l’écart des soutiens traditionnels que l’on trouve sur les campus. Le COQES a beaucoup réfléchi à ce sujet et à la façon de mieux soutenir les étudiants qui auront des besoins en matière d’accessibilité durant la session d’automne et au-delà.

Un enseignement reposant sur la collaboration

Pour créer des cours en ligne de qualité, il faut du temps. Pour de nombreux membres du corps professoral et de nombreux étudiants, l’apprentissage en ligne est une expérience nouvelle qui risque d’être intimidante. Les enseignants et les étudiants doivent faire preuve de patience et de souplesse et avoir la volonté de collaborer afin d’apprendre des personnes qui connaissent mieux ce type d’espace d’apprentissage.

La bonne nouvelle est que les collèges et universités partout au pays utilisent ces principes et pratiques alors qu’ils se préparent à suivre une approche sans précédent pour donner les cours postsecondaires cet automne. Nous tenons à féliciter ceux et celles qui travaillent fort pour assurer ce changement de cap. En continuant de mettre à profit l’expertise du personnel, du corps professoral et des étudiants, nous espérons qu’ensemble, nous créerons et offrirons à tous les apprenants une expérience d’apprentissage en ligne adaptée, souple et accessible.

Jessica Rizk est chercheuse et Amy Kaufman est directrice, Recherche, Politiques et Amélioration des systèmes, au COQES.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *