Sarah Brumwell et Jackie Pichette — Au-delà des chiffres : comment les élèves se servent d’une plateforme gratuite de formation axée sur les compétences

En 2017, le gouvernement de l’Ontario a fait l’achat d’un accès général sur trois ans à la plateforme d’apprentissage en ligne et en libre-service Lynda.com (désormais appelée LinkedIn Apprentissage) à l’intention des collèges et universités du réseau public de la province. eCampusOntario, chargé de gérer la licence, a fait équipe avec le COQES dans l’évaluation du potentiel de cet investissement afin de combler les lacunes perçues dans les compétences des élèves de niveau postsecondaire en Ontario.

Dans le cadre de cette évaluation, nous avons publié une analyse de la façon dont les élèves, le corps professoral et le personnel des collèges et universités de l’Ontario se sont investis dans Lynda.com en 2018-2019. Le rapport prête attention à la façon dont les utilisateurs accèdent au contenu de Lynda.com au moyen de la licence financée par le gouvernement et à la mesure dans laquelle ils le font.

Il ressort de notre analyse des données d’utilisation de Lynda.com qu’environ 7 % des élèves admissibles y ont accédé en 2018-2019. De ce pourcentage, environ 60 % fréquentaient le collège et environ 40 %, l’université. Moins du quart des utilisateurs avaient suivi un cycle d’études complet durant l’année scolaire analysée.

Compte tenu des constatations, nous étions curieuses de savoir s’il était possible de modifier le comportement des élèves pour favoriser le recours à la plateforme relativement à certaines compétences. De plus, nous voulions savoir dans quelle mesure l’utilisation par les élèves est digne d’intérêt. Les élèves qui ont accès à la plateforme acquièrent-ils réellement les compétences qu’ils ont l’intention d’acquérir? Le COQES et eCampus ont travaillé en partenariat avec des chercheurs de l’Université de Toronto afin de déterminer, d’une part, si des mesures d’incitation informatives pourraient se traduire par un accroissement de la participation et, d’autre part, si les cours d’entrevue de la plateforme Lynda.com donnent aux élèves une longueur d’avance dans l’obtention d’un stage coopératif.

Nous espérons également voir si la participation des élèves à la plateforme s’est modifiée depuis que la pandémie de COVID-19 a contraint ces derniers à adopter l’apprentissage à distance. Nous rendrons compte des résultats à l’automne.

Notre analyse précédente a permis de constater que la plupart des utilisateurs étaient concentrés dans les disciplines de l’administration des affaires, du génie et des technologies, et que la plupart des interactions des utilisateurs (c.-à-d. les cours commencés) étaient liées à des compétences professionnelles. Tel était le cas des quatre groupes visés par la licence générale : les collégiens; le corps professoral et le personnel des collèges; les universitaires; le corps professoral et le personnel des universités. Les utilisateurs ont notamment consulté du contenu de formation portant sur l’utilisation de logiciels ou visant à leur inculquer des compétences techniques propres à une discipline ou à une profession et des compétences en informatique ou en technologie de l’information.

La formation essentielle en Excel était le cours le plus populaire, tous niveaux confondus. Globalement, ce sont dans les disciplines où l’utilisation par le corps professoral et le personnel était la plus élevée que le pourcentage d’utilisation des élèves était le plus élevé.

Vous trouverez les précisions sur ces tendances d’utilisation dans la visualisation ci-dessous. Afin de tenir compte du comportement des utilisateurs qui ont peut-être suivi plus d’un cours dans la même catégorie, nous avons examiné le nombre total de cours commencés (les « interactions ») par les utilisateurs faisant partie de l’échantillon plutôt que le dénombrement des utilisateurs proprement dits. La longueur des barres colorées sur les axes gauche et droit montre la proportion des interactions totales qui se rapportent à chaque domaine d’études ou de travail (à gauche) et catégorie de compétences des cours (à droite). Les barres colorées illustrent ces proportions les unes par rapport aux autres. Vous pouvez utiliser les menus déroulants au-dessus du graphique pour alterner entre les types d’établissements d’enseignement (le collège ou l’université) et l’affiliation des utilisateurs (élève ou corps professoral et personnel). Vous pouvez cliquer ou passer le curseur sur les différentes barres et bandes pour consulter davantage de renseignements, notamment les pourcentages.

Les données portent à croire que la licence financée par le gouvernement, laquelle viendra à expiration en septembre 2020, sert principalement à compléter l’expérience postsecondaire et à acquérir des compétences professionnelles en phase avec le domaine d’études des élèves. Elle est moins utilisée pour acquérir les compétences où, selon ce que notre sondage semble indiquer, les élèves estiment avoir des lacunes, comme l’étiquette professionnelle et les compétences transférables comme le leadership ou le travail d’équipe.

Il convient de souligner, d’une part, que nous n’avions aucun moyen de savoir pourquoi les utilisateurs ont suivi un cours en particulier dans Lynda.com et, d’autre part, que le contenu de Lynda.com pendant la période d’étude était axé sur des compétences professionnelles ou techniques. Par conséquent, peut-être que les utilisateurs, qui souhaitaient acquérir des compétences transférables, n’ont tout simplement pas trouvé le contenu dont ils avaient besoin. Nous espérons que notre recherche continue avec l’Université de Toronto apportera quelques éclaircissements quant à savoir s’il est possible d’inviter les élèves à utiliser une plateforme gratuite de formation axée sur les compétences dans leurs temps libres, de façon à combler les lacunes qu’ils ont cernées dans leurs compétences.

Sarah Brumwell est chercheuse principale au Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur.

Jackie Pichette est directrice au Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *