Cassandra Cao – EduData : Points de vue des étudiants sur le RAFEO

Le Régime d’aide financière aux étudiantes et étudiants de l’Ontario (RAFEO) fait actuellement l’objet de nombreux changements afin d’en accroître la transparence et de le rendre plus accessible aux étudiants. Au cours de la première étape de sa transformation, le RAFEO a regroupé les subventions existantes en une subvention unique, la Subvention ontarienne d’études, rendant ainsi les droits de scolarité gratuits pour les étudiants ontariens à faible revenu admissibles. La deuxième étape (2018-2019) consistera à mettre en place la facturation des droits de scolarité nets, aux termes de laquelle les étudiants ne verront que le montant net qu’ils devront verser à leur établissement d’enseignement, une fois que l’aide financière aura été déduite des droits de scolarité. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la facturation nette, cliquez ici. Au milieu de ces changements, le COQES s’est demandé dans quelle mesure les étudiants collégiaux et universitaires comprennent la façon d’obtenir de l’aide financière par l’entremise du RAFEO à l’heure actuelle.

Nous avons demandé à l’entreprise Academica Group de mener un sondage auprès d’étudiants collégiaux et universitaires sur leurs points de vue et connaissances du RAFEO. Quelques idées fausses et aspects souvent mal compris du programme sont présentés dans les graphiques ci-dessous. Les zones rouges correspondent aux aspects mal compris. Le bleu indique la bonne réponse.

EduData : Points de vue des étudiants sur le RAFEO

En particulier, environ le tiers des étudiants collégiaux et universitaires n’étaient pas au courant du programme de remboursement du RAFEO ou pensaient qu’il ne les concernait pas. Les étudiants comprennent très mal le délai de grâce. Il s’agit de la période de six mois qui suit immédiatement l’obtention du diplôme et au cours de laquelle les étudiants ne sont pas tenus d’effectuer des remboursements sur leurs prêts, et non pas de la question de savoir si les intérêts commencent à s’accumuler pendant cette période. En insistant davantage, nous avons découvert que seulement 16 % des étudiants savaient que les intérêts sur la part fédérale des prêts commencent à s’accumuler dès l’obtention du diplôme.

Il est évident que les étudiants ne saisissent toujours pas très bien certains des aspects du RAFEO. Avec les nouveaux changements audacieux apportés cette année et au cours de l’année prochaine, l’équipe du COQES a très hâte de voir comment ces changements influeront sur les points de vue des étudiants au sujet du programme et sur leur compréhension de celui-ci.

Cassandra Cao est chercheuse principale au COQES. Jikai Long a fourni de l’assistance avec les données et graphiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *